jeudi 31 décembre 2015

Où j'applique mon henné toute seule comme une grande. (Cheveux de rouquine insiiide !)


Ça faisait un moment que j'avais envie de me débrouiller toute seule pour mes colorations végétales, mais avec la trouille que ça foire. Genre, me retrouver avec une couleur non uniforme et des mèches non teintes, ou bien repeindre les murs de la salle de bain couleur boue. Mais comme l'a si bien dit mon ami Sénèque, "ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles".

Finalement j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai fait ma petite tambouille qui sentait l'herbe et me suis lancée. Et tout s'est bien passé !

Même si ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler une partie de plaisir c'était plutôt amusant (sans parler de l'application parfois hasardeuse...). Avantage non négligeable, ça revient bien moins cher que chez le coiffeur et puis on peut laisser poser toooout le temps que l'on veut, c'est-à-dire trois heures pour ma part.

Pour cela j'ai utilisé : des gants en latex, une vieille serviette, du film plastique et un vieux foulard

Dans un récipient en verre ta poudre magique tu verseras,
Avec une cuillère à soupe d'huile d'olive et autres épices de ton choix.
De l'eau chaude tu ajouteras, qu'avec vigueur tu mélangeras

***
Pendant ce temps ta tignasse tu laveras
Avec un shampoing délicat.
Tes cheveux essorés, une serviette autour du cou et tes mains de velours dans des gants de latex
Prête à agir tu seras !

***
Une fois ton forfait accompli, 
Avec précaution de la salle de bain tu sortiras
Prête à affronter, de ton frère le regard perplexe


Avant
Après ! :) Les beaux jours de décembre m'ont permis de vous montrer mes reflets au soleil
Yé souis contente hé hé hé

Petites précisions : 

* J'ai utilisé le sachet entier, soit 100g, mais la moitié aurait été laaargement suffisante. Par conséquent j'ai congelé le reste pour une prochaine utilisation.

* J'ai également ajouté à mon mélange une càS d'huile d'olive, pas mal de curcuma et un peu de cannelle


Et vous le henné, vous pratiquez ? Quelle couleur ?

lundi 21 décembre 2015

Ma liste au Père Noël


Cher petit Papa Nowel,

Cette année j'ai été très sage, oui oui oui je te le jure. 

J'ai mangé mes brocolis avec délectation, me suis retenue d'étrangler les fermés d'esprit qui ont essayé de me coincer sur le végéta*isme, et tenté de faire le bien autour de moi avec plus ou moins de succès.

Bon je sais que je suis trèès en retard, et que Noël c'est presque demain car on est déjà le... oups... le 21 décembre ! Sinon c'est pas grave, c'est aussi mon anniversaire bientôt. Mais sitoplaît Père Noël, s'il te reste un peu de place dans ta hotte je serais ravie que tu penses à moi avec :

Ce livre ! 

Parce qu'il a fait le buzz sur la blogosphère, donc c'est qu'il doit valoir le coup non ? 
Parce que l'auteur est née en 1990 (comment ça c'est pas une bonne raison ?), que je l'ai feuilleté et que les premières lignes que j'en ai lu m'ont paru très prometteuses, et surtout... parce que faire un bouquin sur l'intestin il fallait oser ! Moi aussi j'ai envie de comprendre ce qu'il se passe dans mon ventre et pourquoi le fait d'avoir arrêté de manger de la viande a changé ma vie.


Des dattes medjool, les meilleures !

Parce que dattes medjool = ♥ par milliers, et qu'elles sont mille fois meilleures que tous ces chocolats industriels qu'on peut trouver dans les supermarchés en période de Noël. J'ai mis la photo en gros plan exprès, pour que vous puissiez admirer ces dattes maousse costaud bien charnues, et pourquoi pas sentir leur bon goût de caramel. Hum, j'en salive déjà



Un kajal cuivré de la marque éthique Soul Tree

Je ne me maquille que très rarement les yeux, autant dire jamais, sauf un peu de mascara de temps en temps. Mais il n'y a pas très longtemps j'ai découvert le kajal (plus d'info ici) et la quiche en maquillage que je suis a eu envie de s'y mettre. 


Une jolie théière en fonte de chez Nature & Découvertes

Oui j'ai déjà une théière je te l'accorde, mais elle est toute petite petite et seulement pour deux personnes... Comment je fais quand j'invite plein d'amis moi ! Celle-là serait donc parfaite avec sa contenance de presque 1L, et sa jolie couleur ;) Avec des petits gâteaux maison, hmmm.
Un diffuseur d'huiles essentielles à ultrasons
Bon là j'abuse un peu c'est vrai, c'est un gros cadeau... Mais qu'il est joli ce petit diffuseur tout rond ! Découvert chez Friendly Beauty il y a un moment, j'ai craqué et ai gardé la page en favoris pour plus tard, on ne sait jamais ;)

Et en bonus, pour se mettre dans l'ambiance :




dimanche 20 décembre 2015

Petits bonheurs de la semaine

#1 Retrouver ma Normandie (et sous le soleil en plus !)

Le Nord c'est bien, mais rentrer chez soi pour les vacances ça fait toujours plaisir, surtout quand ça faisait un moment. Comparer les deux régions et se rendre compte que, y'a pas à dire, il pleut quand même plus dans le Nord qu'en Normandie ahah !, revoir sa famille, ses amis... et retrouver sa chambre :P


#2 Revoir mes profs et mes compagnons d'infortune de prépa ♥


Nostalgie quand tu nous tiens... Parce que ça fait déjà six mois (!) qu'on s'est dit Au revoir, et que chacun s'en est allé aux quatre coins de la France. Après avoir vécu ensemble trois ans de galère (lol), qu'est-ce que c'est bon de se revoir ! Se retrouver comme avant, comme si seulement deux jours s'étaient écoulés, et se raconter nos vies, nos écoles, nos amis... Parce que la prépa, c'est fou comme ça crée des liens indestructibles ♥


#3 Faire le plein de Rooibos (Thé rouge)

Sitôt rentrée je me suis ruée dans le Biocoop le plus proche, faire une razzia des rooïbos Les Jardins de Gaïa que j'aime d'amour. Ces breuvages ambrés originaire d'Afrique du Sud sont de pures tueries gustatives, et j'ai adoré chaque parfum que j'ai goûté. Quand en plus c'est bourré d'antioxydants et bon pour la peau... y'a pas de mal à se faire du bien ;)
Si vous désirez limiter la théine tout en gardant le plaisir de boire du thé, fonceeez vous ne serez pas déçus !


#4 De quoi bouquiner pour les vacances
Rien ne me rend plus heureuse que de ramener une tonne de livres de la bibli, d'aucuns diront qu'il m'en faut peu ahah. Et quelle meilleure période que les vacances de Noël pour bouquiner comme il se doit (au coin du feu c'est encore mieux ! *mode mamie Marine on*). 
Dans la catégorie Bandes Dessinées je suis en plein dans la série Walking Dead, suis-je d'ailleurs la seule a ne pas encore avoir vu la série ?!, et j'avoue que je suis devenue addicte.
Ensuite j'ai trouvé le Tome 2 de la série Millenium, dont j'avais dévoré le premier tome après un début un peu longuet, je l'avoue.


#5 Avoir pleiiin d'idées pour mes savons

Et notamment me lancer dans la fabrication de shampoings solides ! 
Après ma dernière réussite, je pense m'inspirer de shampoings solides existant et commencer à mélanger plusieurs huiles bénéfiques pour la beauté des cheveux. J'ai en tête un shampoo à base d'huile de ricin et de coco, puis remplacer l'eau par... de la bière BIO (volume et brillance). Bref, je vais m'amuser comme une petite folle ;)


Et vous, quels ont été vos petits bonheurs de la semaine ?

lundi 14 décembre 2015

Délicieuse tarte crue végétalienne au citron


En ce moment le citron j'adore ça. J'ai d'ailleurs dû en presser au moins une dizaine depuis le mois de Novembre ! Au départ je cherchais une recette végane de Lemon Curd, vous savez cette délicieuse pâte à tartiner acidulée que l'on trouve beaucoup chez nos voisins anglais.

Malheureusement il y a souvent beaucoup trop de sucre et d'autres ingrédients pas très catholiques dedans, c'est pourquoi j'ai eu envie de la préparer moi-même. Du citron (beaucoup de citron !), un peu de sucre et un épaississant, ça ne doit pas être trop compliqué si ?

Après moult essais plus ou moins réussis, j'ai enfin trouvé MA recette ! Une texture crémeuse et bien acidulée, une jolie couleur vitaminée... et voici un superbe Lemon curd qu'on a envie de s'enfiler à la petite cuillère. 

Et pourquoi pas en faire une tarte ?! je me suis dit

Pour la pâte, je me suis directement inspirée de celle du super cheesecake d'Ophélie, mais sans le chocolat cette fois-ci. J'ai juste un peu modifié les proportions pour remplir un plat à tarte de 27 cm.

Pâte 

250g de flocons d'avoine
150g de poudre d'amande
6 càS de sirop d'agave
un peu d'eau pour former une boule

Mélanger tous les ingrédients, former une boule et étaler la pâte à la main directement dans le plat.
Réserver au frigo.

Lemon curd

4 beaux citrons BIO
110g de sucre roux de canne
250 mL d'eau
150g de crème de soja
6 càS de maïzena
1 belle pincée de curcuma pour la couleur

Préparation :

Presser les citrons dans une casserole, ajouter le sucre, l'eau, la crème de soja, la maïzena et bien mélanger au fouet. 
Faire chauffer à feu moyen sans cesser de remuer, ajouter le curcuma et laisser épaissir.
Verser ensuite sur la pâte et laisser au frais minimum 3h.


" When Life gives you lemons, make lemonade " 

dimanche 6 décembre 2015

Mes 4 astuces pour un shampoing au savon SAF efficace

Ça n'aura échappé à personne, les cosmétiques solides ont le vent en poupe. Moins d'ingrédients superflus, (presque) zéro déchet : ils ont tout bon !

Etant passée à la fleur de shampooing il y a de ça presque un an, je ne me verrais pas retourner en arrière pour plusieurs raisons. Seulement je n'étais pas pleinement satisfaite de ce produit, qui me rendait souvent les cheveux lourds et poisseux à l'arrière du crâne, malgré un rinçage méticuleux.

De ce fait, j'ai regardé sur Internet ce qui se faisait en gamme solide. Je suis tombée sur la marque engagée dans le Zéro Déchet Lamazuna, dont je n'arrêtais pas d'entendre le plus grand bien. Mais à plus de 12 € les 55g, ouch!, j'ai préféré passer mon chemin pour le moment. 

Et puis un jour, d'humeur aventureuse (ou désespérée ?) j'ai attrapé mon savon de Castille et me suis allègrement savonné les tifs. Miracle, mes cheveux étaient propres et doux ! Après ce première essai enthousiasmant, puis d'autres, j'en ai tout simplement conclu que le savon saponifié à froid, C'EST LA VIE (oui oui rien que ça).


Voici donc livrés pour vous mes 

Quatre conseils pour bien se laver la tignasse au shampoing solide/savon saponifié à froid


1) Bien se brosser les cheveux dans tous les sens puis tête en bas, mais délicatement pour ne pas les casser hein !, afin de bien les démêler et de les débarrasser des poussières accumulées. Ça facilite vraiment le lavage. Et puis j'adore les petits frissons sur mon cuir chevelu que me provoquent les picots en bois :)

2) Les mouiller abondamment et faire "semblant" de les laver mais sans produit, en se massant le cuir chevelu et en passant ses doigts sous la masse. Un peu comme si vous faisiez un Water Only en somme ;)

3) Passer le shampoing solide sur les cheveux gorgés d'eau, puis le frotter dans ses mains pour le faire mousser au maximum (bien que la mousse soit souvent très légère) et masser le cuir chevelu en n'oubliant aucun recoin : derrière les oreilles, en haut du crâne, sous la masse de cheveux... Partout partout. Ensuite laisser poser environ une minute, surtout si c'est un shampoing traitant, comme l'argile par exemple. Cet 'astuce' vous paraîtra peut-être bébête mais pour moi c'est du vécu !

4) Et LAST BUT NOT LEAST : le rinçage. Cette dernière étape me passait complètement au dessus de la tête (c'est le cas de le dire), avant de me rendre compte qu'un bon rinçage pouvait faire la différence. Parce que le calcaire de l'eau est plutôt néfaste pour les cheveux, et qu'il est nécessaire de rétablir le pH légèrement acide du cuir chevelu, j'ai pris l'habitude de me rincer avec le jus d'un demi petit citron dilué dans une petite bouteille d'eau (j'ai recyclé une petite bouteille en verre de jus de grenade). Contrairement à ce que je lis souvent, le vinaigre de cidre m'alourdit les cheveux :(

En espérant que ça vous ait été utile, passez un bon dimanche ! ♥

jeudi 15 octobre 2015

Ma nouvelle routine [peau sensible à imperfections]

Je ne reviendrai pas trop sur ma peau capricieuse (je l'avais déjà fait ici), mais après avoir lu plusieurs témoignages de personnes ayant vu réapparaître leur acné après s'être complémentées en vitamine B12 (qui, rappelons-le, est tout de même indispensable aux végéta*iens), j'ai décidé d'expérimenter momentanément son arrêt total en complément d'une cure de chlorure de magnésium. Je pense que je vous en reparlerai très bientôt car ce remède entièrement naturel et très bon marché semble faire ses preuves ! 

Aussi, j'ai décidé de revoir ma routine quotidienne. Le maître-mot : de la DOUCEUR, afin de ne pas agresser ma peau car dans ces cas-là, le mieux est souvent l'ennemi du bien. Exit donc pour le moment mon savon maison, retour au nettoyant du commerce... (ça faisait longtemps !) mais naturel, et bio.

1- Nettoyage (matin & soir) : DERMATHERM Purlotion

En cherchant un nettoyant bio et entièrement naturel à ma Biocoop, je suis tombée sur ce produit au packaging blanc, austère et aseptisé. Trouvant qu'il ressemblait à ces cosmétiques de pharmacie bourrés de produits chimiques et agressifs, j'ai bien failli passer à côté. Ceût été dommage ! 
Composé en grande partie d'extrait d'orange douce et d'eau thermale, j'utilise cette gelée micellaire le soir MAIS AUSSI le matin (eh oui j'ai changé d'avis ^^). J'applique plusieurs petites noisettes sur l'ensemble du visage humidifié, je masse, puis je rince à l'eau. Je trouve qu'il nettoie bien ma peau, tout en n'attaquant pas son film hydrolipidique. Ensuite, comme d'habitude, je pshitte mon hydrolat de lavande.

Le plus ? 86,8 % d'ingrédients issus de l'Agriculture Biologique 

2- Hydratation (matin) : fluide léger à l'Iris de Weleda

Ça faisait de nombreux mois que je n'avais pas appliqué de crème de jour sur ma peau ! Vous le savez, je suis une grande fan d'huiles végétales et ne jure que par elles. Cependant j'avais envie de nouveauté et de tester autre chose. Possédant déjà une crème pour les mains à l'odeur divine d'argousier, et vouant une grande confiance à cette marque allemande, je me suis tournée vers leur "fluide hydratant peaux normales à mixtes". L'odeur est tout aussi géniale (très fleurie), et le fluide agréable sur la peau. Seul bémol, la texture est tout juste assez 'grasse' pour appliquer mon fond de teint minéral et éviter qu'il ne peluche... En revanche la peau reste bien matifiée.


3- Nourrir et embellir (soir) : HV de rose musquée

Mon huile préférée en ce moment, je n'utilise plus qu'elle. Réputée pour les peaux matures, je trouve qu'elle fait aussi des miracles sur les rougeurs et les cicatrices. La mienne vient de chez Revel'essence, que j'associe souvent à 2 gouttes d'HE de palmarosa dont j'adore l'odeur :)
Voici à quoi ressemble cette beauté :

Vous voyez, ma routine est archi-simple et nécessite très peu de produits, mais j'avais quand même envie de vous la présenter :)

Et vous, quelle est votre routine ? Vous me racontez ?

dimanche 11 octobre 2015

Petits coeurs d'argile et des nouvelles


Coucou les amis !

Ça faisait longtemps n'est-ce pas ?

Pour tout vous avouer, je n'ai pas vu le temps passer entre la fin de l'été et ma rentrée en école d'ingé. Non pas que je n'ai pas eu le temps, bien au contraire (car le rythme en école est... hum... assez différent de celui de la prépa, dieu merci), mais le fait est que j'avais quelque peu perdu l'envie et la motivation de bloguer. 

Mon esprit a été bien occupée en cette période de rentrée. Changement de région (bienvenue dans le Nôôôrd !), emménagement, sorties, nouvelles rencontres, ... tous ces 'chamboulements' m'ont tenue un brin éloignée de mon blogounet. Mais pas de panique, il ne se laissera pas dépérir ! ;) 
Je fais aussi partie de l'association "Green" de l'école, grâce à laquelle on va organiser pas mal d’événements pour sensibiliser les étudiants à l'environnement. Bien sûr on va essayer de rendre ça fun, ça promet d'être coool ! Au programme : vente de paniers de fruits & légumes biologiques une fois/semaine, location de vélos, opération smoothies et Disco Soupe... Yeeah


En ce frisquet dimanche d'automne ♥ j'avais envie de vous montrer mes nouveaux petits savons, que je trouve très réussis au niveau de la composition. Rien que du très simple : huile d'olive vierge, argile verte et HE de géranium rosat. Je les voulais cette fois purifiants et bénéfiques pour les peaux acnéiques, d'où l'utilisation du géranium rosat pour son action cicatrisante. 

Néanmoins j'ai été très agréablement surprise par leur pouvoir moussant, première fois que j'obtiens un savon aussi moussant avec la saponification à froid. Je ne sais pas trop à quoi c'est dû, mais cela les rend alors parfaits pour toute la famille.

Ma recette :
  • 43 g d'hydroxyde de sodium en perles
  • 115 g d'eau
  • 350 g d'huile d'olive vierge BIO
  • 10 g d'argile verte 
  • 20 gouttes d'HE de géranium rosat


Que votre dimanche soit doux !

mercredi 26 août 2015

Bref, j'ai été initiée au Reïki (Premier Degré)

Source
Il y a de cela cinq jours je me suis offert un beau cadeau, un de ceux qui durent toute la vie : une initiation au Ier Degré de reïki USUI, et sûrement pas le dernier ;) 

Je vous en avais parlé très brièvement dans un article, j'ai découvert cette technique énergétique il y a déjà plusieurs mois et elle ne m'a jamais quittée. Après avoir bénéficié de plusieurs soins qui me laissaient à chaque fois relaxée et comme regonflée à bloc, j'ai eu envie d'aller plus loin et de pouvoir moi aussi imposer mes mains. Ni secte religieuse, ni médecine à proprement parler, le Reïki est un soin holistique (= global, qui prend en compte non seulement les symptômes d'un mal-être, mais aussi et surtout ses causes profondes) qui utilise l'énergie universelle de vie qui nous entoure pour combler nos manques. Car oui, TOUT est énergie : les plantes, la nourriture, chaque particule qui  nous compose...

Le Jour J !

En ce mardi d'Août nous sommes donc quatre dans le dojo, assis au sol sur des coussins : Guillaume qui sera mon enseignant (un ancien maçon. Où l'on voit que le reïki n'est pas réservé à une certaine élite de grano-hippies éthérés), deux accompagnatrices formées au Ier degré et puis moi, impatiente d'accéder enfin au Cercle des initiés (lol). Deux autres jeunes femmes II et III ème degré nous rejoindront dans l'après-midi. Nous discutons tous ensemble autour d'un bol de thé sur Qu'est-ce que le reïki, ce qu'il peut nous apporter et ce qu'il a changé dans la vie de mes deux accompagnatrices... Elles sont d'accord sur une chose ; ce n'est que du bonheur ! (et je veux bien le croire)

Ce que j'adore, c'est apprendre comment toutes ces personnes en sont arrivées là. Ecouter les expériences de chacun, et s'émerveiller. Un maçon qui devient masseur et découvre le reïki dans la foulée, grâce à une petite annonce. Qui initie à son tour une jeune femme aux techniques de massages, puis lui parle du reïki. D'autres qui changent de vie pour se mettre à leur compte... Ça me fait rêver, les hasards (ou pas...) de la vie.

L'initiation

Elle se déroule en quatre rituels de transmissions, permettant à l'élève de canaliser l'énergie Reïki. A chaque fois, je ressens la même chose : une forte chaleur sur ma peau, des picotements dans les mains et parfois dans les jambes, mais surtout... une immense sensation de vide et de légèreté, comme si mon corps pouvait flotter (sérieux). Non pas un "vide" qui demande à être comblé, juste une grande sérénité, comme si j'étais "complète". Difficile à expliquer, d'ailleurs j'ai toujours du mal à répondre lorsqu'on me demande mon ressenti, que ce soit après un massage ou cette initiation. J'ai envie de répondre Laissez-moi ressentir, arrêtez de me poser des questions ! >_<

C'est un peu pour ça que j'ai eu envie d'écrire cet article, pour me souvenir mais aussi me forcer à mettre en mots ces sentiments.


Je reçois aussi plusieurs soins de la part de Guillaume, Christine et Jocelyne, je nage en plein bonheur ahah. Avec l'impression de planer complètement. C'est tellement étrange cette chaleur au dessus de mon front, alors même qu'il n'a pas encore posé ses mains... J'imagine des rayons de lumière sortir de sa paume, c'est drôle. Il n'y a qu'à voir la beauté et la fraîcheur des orchidées de la pièce pour se convaincre que de bonnes ondes circulent par ici ! 

Pendant un soin complet je me sens partir, sans être complètement endormie. Entre deux mondes, quoi. De temps en temps je sens ma main et ma jambe avoir des spasmes, sans doute l'énergie qui circule.

Bien sûr, j'apprends moi aussi à poser mes mains et m'entraîne à faire des soins sur mes trois cobayes. Au début ce n'est pas évident j'avoue, j'ai peur de "mal faire", de trop appuyer ou pas assez... Dans notre société, où "toucher" le corps n'est pas un acte spontané, je n'ose pas trop mais ça va mieux ensuite.

Post-stage : l'auto-traitement 

Durant 21 jours, il est fortement conseillé de pratiquer sur soi l'auto-traitement. Commencer par soi, se soigner avant d'aider les autres, c'est la clé. Poser ses mains, respirer et ressentir l'énergie qui nous traverse. Si j'ai pu trouver ça contraignant au début satanée flemme, sors de ce corps...!, le bien-être est si total que je pourrais rester comme ça toute la journée. J'ai aussi le sentiment que chaque chose "appelle mes mains" : les plantes, la nourriture, toucher des parties de mon corps dès que j'ai les mains libres...

Parfois au contraire, mon cerveau cartésien reprends ses droits et les doutes m'habitent... Et si j'avais rêvé ? Et si tout ça n'existait pas, cette énergie, ce fourmillement dans les doigts ? Ce qui est certain, c'est que le reïki me fait me poser beaucoup de questions, m'oblige à chercher au delà des apparences et je dois dire que ça me plaît.

*****

dimanche 23 août 2015

La chanson du dimanche

Je vous prépare pour très bientôt un article sur mon initiation au reïki Ier degré, et mon ressenti sur cette expérience fabuleuse. En attendant, une artiste que j'ai découverte il n'y a pas longtemps et une chanson qui me met de bonne humeur, ce qui n'est pas superflu en ce dimanche pluvieux ;)

Montez le son, c'est cadeau ! 

Nina Simone - Ain't got no, I got life


jeudi 13 août 2015

Chasse aux myrtilles en terre bretonne

COUCOU !

Il y a quelques semaines je suis allée cueillir des myrtilles à la ferme, un truc que j'ai toujours voulu faire. Oui il m'en faut peu... huhu. 

Après un petit coup de fil au propriétaire, ni une ni deux nous voilà sur place. Comble de la chance il fait un temps magnifique ! Ici on nous donne un plateau en bois avec des barquettes, et on se dirige vers les champs pour la cueillette. Ça me rappelle trop le Wwoofing, quand je cueillais et empaquetais les framboises pour la coopérative bio. Super souvenir, quand j'y repense ! 

Cueillir les fruits minutieusement - bien qu'au contraire des framboises, elles ne s'écrasent pas au moindre contact des doigts - et voir les barquettes se remplir, c'est très agréable. Rien de mieux que le contact avec la nature (cliché BONJOUR ! Mais tellement vrai...) pour se vider la tête et vivre le moment présent, très "pleine-conscience" quoi ;) Bon bien sûr, en plein travail je n'ai pas pu m'empêcher de prendre quelques photos.

Croyez-le ou non, c'est la première fois que je goûtais une de ces petites baies bleues et sucrées. Ayant à l'esprit le goût du cassis, je m'attendais à une saveur plutôt acide mais j'ai été agréablement surprise, c'est très doux. Et quand on la regarde de près, c'est marrant de s'apercevoir que la myrtille porte sur sa tête le reste de sa fleur, qui lui fait comme une petite collerette (je l'ai imaginée portant une robe à col, pfff)


vendredi 7 août 2015

La maison de vacances.

Elle se tient là, toute en longueur avec ses murs de pierres et ses volets rouges. En face d'un champ où broutent paisiblement des vaches et passent quelques tracteurs pétaradant. Elle, c'est la maison de vacances, la maison de Bretagne. Elle a connu plusieurs générations : ma maman, la maman de ma maman et d'autres mamans de mamans... Ça en fait des mamans - et des papas - !

Autrefois surnommé la Maison Hantée (à cause d'un phénomène étrange qui m'est arrivé, entre rêve et réalité) et boudée par nous, les enfants. Surtout l'hiver. Parce qu'il fait froid, parce que son odeur de maison-qui-n'a-pas-été-aérée-depuis-plusieurs-mois, parce que Y'a plus d'eau chaude pour la douche kicékatoupri ?? Et parce que Mamaan on s'ennuiiie on rentre bientôt ?! Ici pas d'Internet, dernier repaire encore épargné par le wifi... Pourtant, un bon livre devant le feu de cheminée et tout est oublié.

En ce moment c'est l'été, la maison se réveille. On est bien là, à profiter d'une longue pause au fond du jardin. Les prunes bonnes à ramasser qui finiront en tartes et le marché bio du mardi, les balades à vélo dans les jolis chemins et les repas sur la terrasse, les incontournables visites de Saint-Malo intra-murros et les belles soirées d'été.

Maintenant je peux bien l'avouer : je l'aime bien cette maison, avec ses airs de vieille bâtisse grincheuse qu'il faut apprivoiser. J'aime qu'elle nous oblige à prendre le temps, à vivre à l'heure de la campagne. Quand ma maman me racontes de vieilles histoires des environs : "Autrefois la mer venait jusqu'ici ! Regarde ces morceaux de coquillages. Quand j'étais petite on appelait ce cheminn le marais, et là habitait le maire du village. Tu as vu ce lavoir, les femmes se retrouvaient ici pour papoter et laver leur linge."

Surtout, j'y dors comme un bébé et ça ça n'a pas de prix. Peut-être ses lits à l'ancienne, avec les traditionnels draps-couverture-édredon (comment est-on passé de ça à une simple couette ?! ^^) ou bien l'air de la campagne et son calme absolu, mais ça fait tellement de bien de se lever totalement reposé !

Et vous, vous avez un endroit comme ça ? Une vieille maison de famille ? 

dimanche 2 août 2015

OBP #5 : camoufler, oui, mais avec naturel ! [fond de teint minéral Lily Lolo]

Me revoici pour le cinquième et dernier article Objectif Belle Peau ! Oui je suis trèès en retard... ahem.

Cette fois-ci je voulais vous parler de mon super fond de teint minéral Lily Lolo. Cette marque anglaise de cosmétiques propose des produits de qualité vegan 'cruelty-free' et vraiment naturels. Cherchant un fond de teint minéral depuis un moment, et ayant lu énormément de revues positives sur ceux de la marque, j'ai craqué sur ce fabuleux produit. Bien sûr il est 100% naturel, non comédogène et convient particulièrement aux peaux acnéiques. Voyons ce que la bête a dans le ventre :

Ingrédients : Mica (Cl 77019), Oxyde de zinc (Cl 77497), Dioxyde de titane (Cl 77891), Oxyde de fer (Cl 47791, 77492, 77499)

Ne faites pas comme moi : je n'avais pas remarqué qu'on pouvait boucher les trous en tournant la petite capsule plastique. Résultat, de la poudre partout !

Parce que le fond de teint bien épais qui, certes, cache les imperfections mais étouffe la peau et te fait ressembler à une statue plâtrée, merci mais non merci. Je voulais quelque chose de naturel et d'unifiant, floutant juste ce qu'il faut. Pour ma peau claire à tendance rosée, j'ai donc choisi la teinte Candy Cane à l'aide de ce tableau. L'article explique d'ailleurs comment l'utiliser, le minéral ne s'appliquant pas de la même manière qu'un fluide ou un compact.

Les résultats sur ma peau :

Faut que je vous dise, j'ai la (très, trèès) mauvaise habitude de toucher mes boutons. Lorsque j'applique cette poudre minérale, le fait de voir mon teint lisse et unifiée m'empêche de céder à cette affreuse manie. Je la laisse tranquille et elle me le vaut bien.

Composé exclusivement de terres minérales, celles-ci permettent de l'assainir considérablement (en particulier l'oxyde de zinc).

Après une semaine d'utilisation, je trouve ma peau plus saine et plus uniforme. Alors non, il ne faut pas se mentir, le Lily Lolo ne fait pas de miracles. Mais il contribue à embellir ma peau et ça c'est déjà pas mal ! Seul impératif, bien l'hydrater pour un meilleur résultat.

En conclusion

Je suis totalement conquise par ce produit, faisant office de soin autant que de camoufleur d'imperfections (note à moi-même : ne pas négliger le pouvoir du fond de teint sur l'estime de soi).

Seul point négatif : être obligé de le commander sur le net. Eh oui, pas facile de se rendre compte de la teinte quand on ne l'a pas en face de soit. Heureusement le tableau m'a permis de choisir la bonne teinte, qui me convient parfaitement (je vous dis pas comme j'ai flippé de m'être trompée...).

Son prix : autour de 19,50€ les 10g selon les sites.

Et vous, connaissez-vous cette marque ?  Quel autre fond de teint utilisez-vous habituellement ?



mercredi 29 juillet 2015

Plaisir de lire, lecture dans tous ses états


♥ Darn, this looks like several spots I have books stacked and stacked and stacked and sliding around a comfy chair.... it's an epidemic!
  • Lire un livre dans le lit avec la jambe droite pressée contre la jambe gauche de son amoureux qui lit aussi
  • Lire le corps de son ami du bout des doigts
  • Lire ou relire des classiques français aux toilettes
  • Commencer un livre quand le train part, et le finir juste avant l'arrivée
  • Relire son livre préféré
  • Lire des citations savoureuses, et les recopier dans un carnet pour les conserver comme des trésors
  • Regarder quelqu'un lire un livre qu'on aime
  • Aimer un livre que quelqu'un qu'on aime a aimé
  • Regarder une pile de livres
  • Mettre de côté une pile de livres pour les lire demain, la semaine prochaine, le mois prochain...
  • Faire la lecture à quelqu'un
  • Lire un livre de poésie à mi-voix
  • Attendre un livre qu'on a très envie de lire
  • Arrêter de lire et regarder le ciel
  • Lire toute la nuit
(liste retrouvée dans mon vieux cahier de poèmes et citations, malheureusement je ne retrouve plus la source...)

Et vous, comment lisez-vous ?

mercredi 22 juillet 2015

J'ai jeté mon soutif

Moi Marine, 21 ans et 5 mois, je ne porte plus de soutien-gorge depuis trois ans. Je ne me souviens plus très bien comment ça a commencé, mais le fait est que ça a continué. Je devais être en Wwoofing à Cambridge, il faisait beau et chaud, je cueillais des framboises toute la journée au grand air et j'avais envie de me sentir LIBRE.



Finalement, il semblerait que je ne sois pas la seule à avoir adopté cette… démarche. Ceci est un article que j'avais écrit il y a quelques mois et qui avait mystérieusement disparu de mes brouillons. Mais à la lecture de celui de Fancy Lily en Une Hellocoton et de ses nombreuses réactions, j'ai eu envie de le récrire. Oui j'avais vraiment envie d'en parler.

(Insupportable de réécrire quelque chose qu'on a déjà écrit et qui a disparu, vous ne trouvez pas ? M'enfin passons)

Je disais donc, j'ai libéré Bonnie & Clyde de ce petit morceau de tissu et ils s'en portent très bien merci. Non, ils ne disent pas coucou à mon nombril non plus. Et puis d'abord, qui a mis au point cette invention ? Celui-là ne devait pas beaucoup aimer les femmes...



Abandonner le soutien-gorge, quelle drôle d'idée ! Et pourtant…

Quand j'y pense, je crois bien que je ne pourrai pas retourner en arrière. J'ignore pourquoi, mais j'ai toujours eu la bretelle droite -cette coquine- qui se barrait sans me demander mon avis et devoir la remonter sans arrêt me tapait sur le système. Problème résolu.
Sans parler des marques à la fin de la journée… 

Vraiment, cette drôle de décision a été la source d'un confort incomparable.

Sans blague, si c'est pas une forme de torture ça. Source

Et puis vous savez pas le plus beau les filles ?! AUCUNE étude ne prouve la pertinence du fait que le soutien-gorge préviendrait l'affaissement de la poitrine, au contraire. Ce qui paraît d'ailleurs logique si on y réfléchit : les seins sont maintenus par les muscle pectoraux rectification : ce sont en réalité les ligaments de Cooper, "soutien-gorge" naturel de la poitrine. Or les remplacer par un soutien-gorge "artificiel", et les empêcher de travailler, provoquerait leur affaiblissement sur le long terme. 

Au début j'ai bien eu peur de la réaction des gens, des regards… avant de me rendre compte que je n'y fais même plus attention. S'en rendent-ils compte d'abord ? Porter mes hauts à même la peau est même devenu une seconde nature. Et puis un téton qui fait son apparition lorsque l'on a froid, c'est naturel, y'a pas mort d'homme. Ne vous trompez pas, je ne prône pas l'absence de pudeur ou l'exhibition a tout va hein. Lorsque cela risque d'être vraiment trop visible ou lors d'un rendez-vous important, je compte toujours sur un joli body, oui oui ces petites choses que portent les bébés. 

Pour aller plus loin, avec divers témoignages : Free the boobies


Et vous, 'ready to free the nipples' ou pas du tout ?

mardi 21 juillet 2015

Summertime

Coucou les caribous,

On dirait que le monde a déserté les Internet et que tout tourne au ralenti pas vrai ? Enfin c'est plutôt bon signe, ça signifie que chacun profite de l'été pour sortir s'aérer et se déconnecter :)

De mon côté c'est plutôt une déconnexion 'forcée' (quoique bénéfique) vu que je ne suis pas chez moi, et que c'est la croix et la bannière pour trouver du wifi. Vive le centre commercial ! Alors non je ne vous ai pas oubliés, j'ai même plusieurs articles en préparations mais pas les moyens nécessaires pour les mettre en oeuvre, boouh !

Je suis actuellement aux Sables d'Olonne, tout près de la mer. Oui oui ouiii. La plage, le soleil -quand il daigne nous faire l'honneur de sa présence-... et un vélo, c'est parfait. Je profite aussi de mon temps libre pour cuisiner à fond plein de petits plats végé, qui heureusement font bien souvent l'unanimité. Eh oui je m'entraîne pour l'ouverture de mon futur resto (ahah). J'ai d'ailleurs testé une recette délicieuse récemment, et très simple. Du 'porc' au caramel version végétale, et c'est chez Alice que ça se passe.

J'ai également fait plusieurs razzia chez Emmaüs, je vous montrerai bientôt mes petites trouvailles. Non vraiment, ça vaut le coup d'y faire un tour ;)

Non ceci n'est pas un Au revoir ;)

vendredi 10 juillet 2015

Parlons crème solaire : la vérité sur l'indice de protection

Et là tout d'un coup j'ai dans la tête la chanson "Le soleil est trrrès méchant. Pour la tête, et les pieds. Et le dos, et le ventre... Soleil t'auras pas ma peau !". Lol. Ça vous dit quelque chose ? 
Ça faisait un moment que j'avais envie d'écrire cet article, pour vous faire part de ce que je viens d'apprendre sur cet indispensable de l'été. Car oui, nous sommes en plein dedans n'est-ce pas ? Enfin, à l'instant où j'écris ces lignes le soleil est retourné se coucher...

C'est qu'en lisant le fameux bouquin de Rita Stiens La vérité sur les cosmétiques, le chapitre sur les crèmes solaires a particulièrement attiré mon attention. C'est que j'en ai appris de bien belles, voyez-vous, et je n'avais pas envie de garder ça pour moi.

Amies peaux claires, c'est surtout à vous que je m'adresse : vous avez-toujours privilégié l'indice 50+ le plus haut en vous croyant à l'abri (ce qui est mon cas bien sûr) ? En réalité :

  • Il y a très peu de différence entre un indice 30 et 50, sauf le prix évidemment. Le marketing, encore et toujours... Ainsi, à partir de l'indice 15 (!), la progression entre les 6 autres indices (20, 25, 30, 40, 50 et 50+) n'est que de 1% en moyenne !
  • Exemple de protection des UVB pour chaque indice : 15 -> 93.3%, 20 -> 96%, 30 -> 97.4%, 40 -> 97.5%. La 50 ? Pas beaucoup plus
  • De plus, tout indice mesuré correspond à une application de 2mg/cm² (oui c'est très scientifique et minutieux). Généralement nous n'en appliquons pas une couche assez épaisse, ce qui voudrait dire qu'il faudrait utiliser 2 à 4 fois plus de crème pour espérer atteindre l'indice de protection mentionné
  • Ou alors, réduire son temps d'exposition de 50 à 60% du temps indiqué sur le flacon, d'environ 2 heures en général...

Bref, pour protéger sa peau du soleil, la crème solaire n'est pas forcément une panacée. Porter un chapeau (ou même une ombrelle, soo rétro), des lunettes de soleil, des vêtements légers mais couvrants et éviter de s'exposer aux heures les plus chaudes, oui.

Néanmoins, pour vous consoler de tous ces chiffres et ces mauvaises nouvelles, je vous ai déniché deux recettes de crèmes solaires maison - que je n'ai par contre pas encore testées - :
- La crème solaire, c'est moi qui la fais ! par La Ruche Qui Dit Oui
- Fabriquer sa crème solaire maison par Planète Addict

mardi 7 juillet 2015

Le grand ménage d’été : ma garde-robe

Une petite addiction aux rayures peut-être... ?
Comme depuis plusieurs années maintenant, la fin des cours signifie pour moi le moment de tout remettre à plat et de faire le point dans mes affaires. Bien souvent je commence par mes cahiers et mes cours papiers eux-mêmes qui prennent tant de place, dont une grande partie finit invariablement au rebut. Pas de pitié ! Mes nombreux aller-retour aux containers de recyclage pourront d'ailleurs en attester.

Eh oui je dois l'avouer, j'adore trier et désencombrer. Surtout lorsque le moment est particulièrement propice, comme lors d'un déménagement ou d'un "changement de cycle" (collège/lycée/études supérieures/vie active...etc). Pour moi ça n'a jamais été un gros problème, même petite quand je devais ranger ma chambre ahah. Non seulement regarder le travail accompli m'apaise visuellement et me procure un sentiment de calme, mais ça me permet aussi de me projeter dans l'année à venir. Oui oui même en plein été je pense déjà à ma rentrée, petite impatiente que je suis !

Et puis vous ne pouvez pas y avoir échappé, ce sont les SOLDES.

Et qui dit soldes dit... désencombrement de mon dressing. Aucune logique là-dedans pensez-vous ? Mais si mais si ! Parce que voilà, depuis le jour où j'ai lu le fameux L'Art de la simplicité de Dominique Loreau, mon nouveau credo modesque se résume à cette simple phrase sibylline : Si l'un rentre, un autre doit sortir. En résumé, tout achat m'oblige à enlever une pièce de ma garde-robe appartenant à cette même catégorie. Et ça fonctionne plutôt bien, mon dressing ayant cessé de croître de façon exponentielle.

Ce samedi j'ai donc décidé de vider mon armoire, et de tout étaler sur mon lit pour y voir plus clair. Après avoir rangé mes gros pulls d'hiver dans des boîtes, sorti mes affaires d'été, retrouvé une jolie robe jaune citron enfouie dans les décombres et mis dans des sacs ce qui ne m'allait plus/était défraîchi, tout était beaucoup plus clair.
A gauche : sacs, vestes et robes/ en haut : pulls légers, tops et T-shirts/ milieu : pantalons, jupes, short + valise à lingerie/ bas : pyjamas, tenues de sport, plage et autre + boîte à collants 

Résultat :
- je crois que j'ai tout ce qu'il faut pour cet été, à part une ou deux robes.
- j'aimerais trouver un système judicieux de rangement pour mes écharpes
- investir dans un miroir en pied serait pas mal, pour enfin arrêter de me voir en morceaux !

Vers une Capsule Wardrobe ? (l'effet Dead Fleurette *)

C'est vrai, ce concept minimaliste fait des émules parmi quelques blogueuses averties. Une garde-robe bien pensée, quelques pièces en nombre restreint, des vêtement aussi beaux et durables que fonctionnels... il faut avouer que l'idée fait rêver, surtout si on est une adepte du "J'ai pluus rien à me mettreheeu !". Eh non ce n'est pas un mythe, moins je possède de vêtement plus j'arrive à m'habiller sans me prendre la tête.

Mais quand même, un désencombrement aussi drastique de sa penderie c'est pas super facile... Surtout quand l'on est partagée entre son envie de pièces sobres, de couleurs neutres et faciles à assortir, et son attirance pour les imprimés fleuris, les coloris pêchus et accessoires foufou à la Gala Darling (ma nouvelle idole).

Et vous la capsule ça vous parle ? Arrivez-vous à faire du tri dans vos vêtements ?

vendredi 3 juillet 2015

Délicieux sentiment que le temps m'appartient enfin

Bonjour chez vous =)

Je suis maintenant bel et bien en vacances, et quel bonheur de n'avoir plus aucun impératif auquel obéir ! Je savoure cette sereine période de répit, où je n'aurai pour seule obligation que le fait de prendre du temps pour moi et de profiter de l'été au maximum.

Le fait de n'avoir pour le moment aucune chose importante de prévu est tout simplement génial ! Juste me lever à l'heure où mon corps le décide et non mon réveil, prendre le temps de préparer un bon repas, cuisiner une douceur pour le goûter, flâner en ville, faire une razzia à la bibliothèque...

Toutes ces choses dans l'année que les obligations du quotidien nous empêchent de savourer. Sa Majesté le Temps, devenu aussi précieux que l'or ou le pétrole...

Cet été plus que tout autre, j'ai vraiment l'envie de me déconnecter le plus possible. De mon portable, d'Instagram (mon dieu que ça va être difficile ! Cette application est tout simplement le diable), d'internet, des écrans et des réseaux sociaux en général... J'ai conscience que cette démarche est "à la mode", mais quel est le mal si cela est positif ? Je ressens vraiment le besoin de me passer de ces substituts de vie.

Sincèrement, j'admire ces personnes capables d'abandonner Fessebouc quelques semaines, voire un mois entier (Alice, Eleama, je pense à vous !). Chapeau ! Personnellement c'est un défi vers lequel je tends, mais je n'en suis pas encore là.

En attendant mon été sera fait de :
  • pieds nus dans l'herbe et dans le sable, parce que c'est trop booon
  • balades en vélo, quand j'en aurai acquis un (tout en haut de ma liste d'achats indispensables)
  • lecture, lecture, lectuuure ! Rattraper ces trois années de course folle où ce n'était pas vraiment une priorité (pardon, pardon petits livres)
  • cinéma en plein air. J'ai toujours rêvé d'assister à une séance de ce genre, et je viens de voir que ma ville en organise, great
  • RANGEMENT. TRI. EPURATION. Je commence sous peu, avec ma garde-robe, mes chaussures, livres et cours de l'année. J'ai prévu de vous faire un petit compte-rendu photo en quelques articles, je trouve ça toujours motivant :)
  • Reïki ! Je suis en train de me renseigner pour passer mon Premier Niveau *excitation*
  • promenades au bord de la plage et de baignades fofolles à sauter dans les vagues. Go go les Sables d'Olonne ♥
  • photos par milliers et d'apprivoisement de mon petit-réflexe-d'amour-que-j'aimerais-utiliser-davantage
Pas de livre de cuisine ou de développement personnel cette fois, seulement de la fiction pour m'évader ;) 

Et vous, c'est quoi votre Wish-list d’Été ?