mardi 24 février 2015

De l'Optimisme

Hier en rentrant des cours, cet article m'est venu naturellement. Sitôt arrivée je me suis dépêchée de coucher ces mots sur le papier pour ne pas perdre le fil.

Dans cet atmosphère de pessimisme ambiant, j'avais envie d'affirmer que Non, tout n'est pas noir !

Aujourd'hui, je le sens, les mentalités sont en train de changer et ça ne me fait trop plaisir.

En fait, j'ai même la nette impression que les gens en ont assez de ce comportement égoïste qui consiste à penser que « après nous, le déluge » ou que « chacun pour soi, chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées ».

Il n'y a qu'à voir les blogs verts qui fleurissent sur le web, les groupes zéro-déchet sur Facebook, l'émergence de petits restaurants végétariens/vegan-friendly un peu partout en France, les supermarchés qui proposent de plus en plus l'achat en vrac, des organisations comme La Ruche qui Dit Oui ou les AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne)… je pourrais citer beaucoup d'exemples comme ça.

Trop de love ! <3 Source
Avant, l'écologie était réservée à un petit groupe de personnes marginales qui passaient pour des hippies aux chaussettes trouées et éleveurs de chèvres dans le Larzac. C'est maintenant devenu un sujet important qui revient souvent dans les conversations et dans les média, et chacun se targue de faire des efforts pour préserver la Planète. Moi-même je me rends compte qu'en deux ans j'ai beaucoup changé et que j'ai vraiment pris conscience de certaines choses.

Certains sceptiques rétorqueront que ce n'est qu'un effet de mode et que sitôt l'engouement retombé, chacun retournera à ses petites habitudes. En réalité, je suis convaincue qu'un profond changement est en train de s'opérer. Je suis une éternelle optimiste, je crois.

L’autre fois, aux informations, il y avait un petit passage sur une mère de famille qui travaillait à réduire drastiquement ses déchets, et n'utilisait maintenant plus que des produits naturels pour son hygiène et l'entretien de sa maison. Autant dire qu'à ce témoignage, que j'ai tendu l'oreille ! ;)
Les magazines « slow-life » sur le bonheur, la simplicité volontaire et la nécessité de ralentir poussent comme des champignons, et je crois même qu'ils sont en train de détrôner les magazines féminins (youpii).

De même, il est de plus en plus admis que la viande que nous consommons au quotidien n'est pas éthique, et que les produits laitiers, loin d'être indispensables à la bonne santé de nos os, causeraient au contraire plus de problèmes de santé que de bienfaits.
Que tous les produits cosmétiques que nous utilisons au quotidien contiennent des composants chimiques néfastes, non seulement pour notre santé mais également pour l'environnement.

Je le crois, j'en suis sûre, l'éveil des consciences progresse lentement mais sûrement (ça me fait toujours un peu peur d'utiliser de telles expressions, peur de passer pour une folle mystique vivant dans les hautes sphères ^^).

Quand je vois toutes ces actions qui vont dans le sens de la solidarité et de la bienveillance envers tous les êtres vivants, que ce soient les humains ou les animaux, mon cœur se gonfle d'amour et d'optimisme pour toutes ces personnes qui œuvrent pour que cela soit possible.

Peut-être que je me trompe, peut-être que je vais paraître trop niaise ou trop naïve mais voilà, j'y ai beaucoup pensé et écrire cet article me tenait vraiment à cœur.


Petites notes :

  • cette petite réflexion m'est inspirée par toutes ces personnes et organisations comme Idécologie (de chouettes idées pour la planète), Générations Cobayes ou l'association Slow Cosmétique... et de superbes blogs qui m'inspirent au quotidien <3
  • et puis ces superbes témoignages de changement (I did it ! : ici et  ) sur le blog d'Antigone
  • le livre Plaidoyer pour l'Altruisme de Matthieu Ricard, que je suis en train de lire, m'a également beaucoup inspirée


Et vous, qu'en pensez-vous ? 

Avez-vous remarqué des changements autour de vous ?

2 commentaires :

  1. Coucou ma belle,
    Alors moi j'en pense déjà que c'est un très bel article, effectivement super optimiste et ça fait du bien.
    En fait, tu vois le monde qui t'entoure selon ta propre pensée. D'où l'importance de se changer soi avant de vouloir changer ce qu'il y a autour de nous.
    Penses noir et tu verras noir. Penses "green" et tu verras green. Cela peut paraître simpliste, mais c'est tellement vrai!
    Alors si nous travaillons tous à voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide, si nous nous engageons chacun dans de petits gestes au quotidien pour aider notre planète et pour construire un futur humain et solidaire, nous aurons gagné le super jackpot de la mort qui tue ;) ^^
    Soyons soudés, partageons les choses, le vécu, l'expérience, les biens matériels, et créons cette société dont nous rêvons toutes et tous.
    Bisous ma belle, et s'il te plait continue à m'émerveiller avec tes beaux articles ;)
    Alice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour tes encouragements, ça me fait super plaisir ! <3

      Je suis d'accord, on voit le monde à notre image en fin de compte. Ça serait tellement merveilleux que chacun prenne conscience que ce n'est pas difficile de s'engager par de (minuscules) actions, qui mises bout à bout auraient un effet énorme !
      Souvent j'ai remarqué, les gens ont peur de changer les choses car ils ont l'impression que ça demande un gros effort mais finalement, pas tant que ça et ça finit même par devenir une habitude

      Supprimer

Laisser un petit mot