vendredi 13 février 2015

Vis ma vie de Végé

source : Pinterest. N'est-il pas adorabubble ce petit cochonnet ? Je foond

J'ai remarqué, souvent les gens cherchent une faille dans le mode de vie végéta*ien et s'engouffrent dans la moindre petit brèche. Comme si dénigrer ce mode de vie légitimait le leur, et leur évitait de voir la vérité en face.
Dans ces cas-là, j'ai toujours envie de leur répondre sèchement qu'ils n'y connaissent rien, et puis je me retiens car c'est vrai, j'ai conscience qu'il y a encore peu de temps je pensais la même chose.

L'autre jour, on était au self quand une amie me sort, tout de go : "Tu sais, quand tu manges du soja tu contribues à la déforestation. C'est pas très écologique tout ça." 
Sur le moment je ne sais jamais quoi répondre mais heureusement, après un an de végéta*isme bien renseigné, j'ai amassé un bon stock d'arguments face à ces accusations non fondées ;-)

Eh oui ma cocotte, sache que :

Premièrement, le soja dont il est question est issu de cultures destinées à l'alimentation des animaux d'élevages. Ces mêmes animaux que TU retrouveras dans TON assiette (Je peux paraître un peu véhémente avec toutes ces majuscules mais ne nous inquiétez pas, c'est pour les besoins de la narration ^^).
Alors oui, dans ce cas, le soja conventionnel est un désastre écologique. Mais personnellement, ce n'est pas celui que je consomme.

Deuxièmement, il existe en Agriculture Biologique une filière française dans le Sud-Ouest de la France. Celui-là même qui est destiné à la consommation humaine, et qu'on trouve en magasins bio ou au rayon bio des grandes surfaces sous forme de yaourts, lait ou bien de Tofu.
Non seulement il ne contribue pas à la déforestation, mais en plus cela vient de France donc tout à fait local et contribue au soutien des producteurs locaux

Voilà, c'est ce que j'aurais voulu lui expliquer en détail mais malheureusement on n'avait pas vraiment le temps. Il n'en reste pas moins que c'est une amie que j'adore <3

6 commentaires :

  1. Je connais tellement ce genre de situation!
    Exemple :
    Moi : "Oh, je suis fatiguée en ce moment"
    Un carnivore : "C'est normal, tu ne manges pas de viande" ou "C'est normal, tu manges que de l'herbe" (Herbe qui signifie pour lui, les aliments végétaux)

    Que dois-je répondre dans ces grands moments de solitude?...
    Morgane,
    www.birdandjune.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  2. Aah, la vie en société n'est pas un long fleuve tranquille...! ^^

    C'est marrant, depuis que je ne mange plus de viande au contraire je suis beaucoup moins fatiguée

    Merci pour ton commentaire ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. Coucou
    Quoi que tu fasses il y aura toujours des gens pour te critiquer, alors fonce, les écoute pas! Moi maintenant je fais ce que j'aime, et je suis heureuse, et je te souhaite tout le bonheur du monde!!!! Pleins de bisous, et bravo pour ta maturité et tes engagements!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, puisque de toute façon on ne plaira jamais à tout le monde, autant en prendre le contre-pied et vivre selon notre "idéal" sans s'occuper d'avis extérieurs.
      Toi tu as tout compris, tu sais parfois je t'envie !! J'ai beau prôner le "vivre pour soi-même" parfois je me préoccupe un peu trop de l'avis des autres (enfin de moins en moins, mais bon...)

      Gros bisous ma chère Alice

      Supprimer
  4. Ahh... J'ai eu la même chose... Y a même une fois un gars qui m'a dit que j'étais pas crédible, parce que je m'habillais chez Cache-Cache... Alors de un : Plus maintenant mais jeter des habits en bonne état, c'est du gaspillage et c'est pas mieux et de deux : On ne peut pas être parfait sur tous les points ni de tous les combats, moi au moins, je bouge dans un sens qui me convient...
    Ces gens me donnent parfois envie de hurler... :( J'essaie toujours de rester calme parce que s'énerver serait contre productif mais c'est parfois difficile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui malheureusement pour certaines personnes, être végérarien = être éthiquement irréprochable sur tous les points. Ce qui est impossible, nous le savons bien...
      Antigone XXI avait d'ailleurs écrit un très bon article sur ce point : "Faut-il être parfait pour être engagé ?", ça fait du bien de se (re)mettre en tête que oui, on peut faire de son mieux sans tourner psychorigide ;)
      Quand tu parles d'envie de hurler, c'est tout a fait ce que je ressens (parfois) !

      Supprimer

Laisser un petit mot