samedi 18 avril 2015

Autour du minimalisme : la permaculture (+ recette aux fanes de radis)

Bonjour les caribous,

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler cuisine (mais pas que) et simplicité
Dans le Biocontact du mois de mars je suis tombée sur un article à propos de la permaculture, appliquée en particulier à la cuisine. Ce concept hautement intéressant m'a donné envie d'en apprendre d'avantage, j'ai donc fait quelques recherches. C'est dans les années 70 que deux Australiens, Bill Mollison et David Holmgren, se sont intéressés au moyen de réparer les dégâts causés par la Révolution verte et les monocultures des années 60.


La permaculture, c'est quoi ?
C'est une démarche holistique (globale) visant à mettre en cohérence tous les aspects de notre vie afin de vivre dans un système répondant le mieux possible à nos besoins vitaux (nourriture, logement, mais aussi sociaux, culturels et spirituels). Elle repose sur des principes et une méthodologie qui peuvent s'adapter à tous les domaines de notre vie : agriculture, économie, société, alimentation... Son éthique est basée sur les trois principes suivants :
  • Prendre soin de la terre car c'est d'elle que dépend la bonne santé des cultures et donc de notre survie.
  • Se soucier de l'Humain, de soi en premier lieu puis par extension des autres. Mise en commun et coopération sont deux axes importants des relations humaines.
  • Partager équitablement l'abondance qui en résulte en limitant sa consommation et en redistribuant le surplus.

Quelques exemples en pratique :


La permaculture peut passer par la création de jardins potagers alimentés par les déchets de la cuisine, ou élever des poules qui vont fertiliser le sol et donner des œufs. C'est s'occuper de soi en méditant pour rester présent et disponible à son environnement.
En milieu urbain c'est organiser son balcon, cultiver dans son garage, faire du lombricompost, cuisiner et stocker.

En cuisine, elle permet d'améliorer son quotidien et le plaisir d'un bon repas partagé. Maximiser le potentiel vital des aliments avec un minimum d'énergie : techniques de lactofermentation (co-création de la vie), déshydratation (conservation de la vie) stérilisation (conservation des ressources alimentaires), germination (réveil de la vie) mais également cuisine des fanes. Repenser ses ustensiles avec des systèmes de cuisson à basse consommation (marmite norvégienne), concentrer les bienfaits des fruits et légumes (extracteurs de jus), ...etc.

C'est aussi concevoir un modèle durable par la réduction des déchets, la production de ses plantes aromatiques, le gain de temps et la réduction des dépenses financières (placards simples mais efficaces).
Moi ça me parle carrément !
Ona Maiocco, représentante d'une cuisine durable, simple et colorée. Son site
L'article était accompagné d'une recette et d'une superbe photo (dommage, je n'en ai pas trouvé d'aussi belle pour illustrer cette recette), que je pense essayer très bientôt ! :-)

Tartare de fanes de radis

Laver et ciseler finement les fanes d'une botte de radis, en retirant celles qui sont un peu flétries.
Les mélanger dans un bol avec une petite pomme coupée en cubes. Ajouter la moitié d'un petit oignon nouveau avec sa tige très finement émincé, ainsi que deux cornichons coupées en fines lamelles ou 2 càc de câpres hachées.
Assaisonner avec au moins 3 CàS d'une huile d'olive fruitée, le jus d'un demi-citron et 1 càc rase de son zeste, de la sauce soja selon le goût. Goûter et rectifier l'assaisonnement au besoin.
Servir frais sur des fines tranches de pain au levain toastées, ou sur des rondelles de légumes.

Bonne dégustation :)


Sources
Bio contact - mars 2015


C'est une belle idée non ? Et vous, vous connaissiez la permaculture ? :-)

2 commentaires :

  1. Coucou Marine,
    Wow, je suis tellement fan de cet article, il est génial et franchement je te remercie de l'avoir écrit et publié.
    Je me sens toute inspirée par tout ça, et je fais déjà pas mal de choses mais je peux faire plus (ah cette envie de cocottes dans le jardin ça me fait tellement envie!): j'ai mes herbes aromatiques, j'ai préparé la terre pour le potager, je m'occupe des bestioles du dehors (on a notamment plein d'abeilles et de papillons, génial pour la Vie), j'ai un compost qui nourrit la terre du jardin, on a des mares pour attirer la faune, ici c'est un vrai réservoir à biodiversité.
    Niveau casse-croûte on mange bio à 98%, on a un vitaliseur pour la cuisson douce des aliments, on fait nos courses dans un magasin de producteurs bio et locaux principalement, on mange de saison.
    Moi je vis avec très peu (et ça me rends heureuse!), je pratique au maximum le zéro déchet, je fais mes propres produits ménagers, tout cela dans le but de protéger la Planète et ses habitants :)
    Je pense que j'en oublie mais c'est pas grave, le plus important c'est de vivre tout ça.
    Bon week-end merveilleuse Marine, à très bientôt!
    Gros bisous

    Alice, lutin tout inspiré pour la journée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super que cet article t'aie inspirée, merci pour ton gentil commentaire ! :D

      Justement avant de publier l'article j'ai pensé "Pff en fait peut-être que ça va intéresser personne" mais je me suis dit Allez tant pis, moi ça me parle vraiment ce sujet ! Let's go :D

      C'est vraiment super tout ce que tu fais, je t'envie trop pour ton futur potager et les herbes aromatiques ! C'est en projet chez moi, mais je ne sais pas par où commencer.. J'attends d'avoir mon propre appart pour entreprendre tout ça, comme pour la fabrication de mes produits ménagers :) J'ai les recettes en stock, y'a plus qu'à.

      Ah la la, j'ai adoré lire ton commentaire tu sais !

      Gros bisous

      Supprimer

Laisser un petit mot