mercredi 10 juin 2015

On reconnaît ses amis au silence

Un de mes endroits favoris à Caen : la Vallée des Jardins, lors d'une belle journée ensoleillée
Ne vous êtes-vous jamais étonné de vous sentir bien auprès d'une personne, comme apaisé, alors même que ni l'un ni l'autre ne prononçait le moindre mot ? Comme si elle avait toujours été là et que sa présence était naturelle, qu'il n'y avait pas besoin de fard ni de paillettes pour se montrer sous un jour favorable.

Ou au contraire, d'éprouver avec une autre personne le besoin de meubler un silence avec des mots, des questions, une exclamation... n'importe quoi pourvu que la gêne entre nous s'estompe. Parler parler parler pour éloigner l'impression que cette personne s'ennuie en notre présence.

Alors que j'étais allongée sur l'herbe dans un parc avec un ami, en train de lire un livre, je me suis fait la réflexion qu'on était bien, là. Juste à profiter du beau temps, de la verdure et de la présence de l'autre. Sans un mot. Chacun était occupé à lire ou à rêver, moi à essayer de prendre des photos ras-les-pâquerettes pour me mettre dans la peau d'une fourmi, activités parfois entrecoupées de remarques ou brèves discussions. 

J'ai pensé à une autre connaissance, avec laquelle j'ai toujours un peu peur de me retrouver seule. Étrange non ? Bien que je l'apprécie vraiment, et que je la considère comme une "copine" (ou tout du moins une camarade de classe) je n'ai jamais grand chose à lui raconter autre que des banalités et le fait que nous puissions nous retrouver toutes les deux dans un silence gênant m'effraie. Qu'est-ce qui cloche en fin de compte ? Pourquoi y'a-t-il certaines personnes avec lesquelles le courant passe bien et d'autres moins, sans réelles explications tangibles ?

Alors que dans notre société le silence est devenu si inconfortable, qu'il faut toujours montrer que l'on existe, parler sans cesse quand bien même l'on a rien à dire, s'agiter dans tous les sens et s'exclamer pour un rien, certains amis font que tout ça paraît bien ridicule. Rien n'est calculé, on est là épicétout.

Il m'est venu à l'esprit que
on reconnaît ses vrais amis au silence confortable qui peut s'établir entre nous.

*****

Et vous qu'en pensez-vous ? Y'a-t-il des personnes avec lesquelles vous pouvez rester sans parler sans que ça soit gênant ?


6 commentaires :

  1. Floflita des pâquerettes10 juin 2015 à 16:55

    Ça marche pour la famille aussi ? #mouahahah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiik, et toi t'es ma coupine ! ♥♥

      Supprimer
  2. Wahou... C'est carrément vrai! Je connais bien ça ;)
    Fanny
    (qui n'arrive toujours pas à mettre son commentaire sous le nom de son blog... Je veuuuux sortir du cercle des anonymeuuuh)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)

      Mais si, tu vas bientôt sortir du Cercle des Blogueuses Anonymes ! x-)

      Supprimer

Laisser un petit mot