jeudi 7 juillet 2016

Pourquoi tant d'accumulation ?


Ce matin, alors que je cherchais des babioles à empaqueter pour mon vide-grenier à venir, une chose en entraînant une autre j'eus envie de ranger et désencombrer la maison toute entière. C'est fou l'effet qu'a la fin d'année scolaire sur moi, soudainement atteinte de désencombrïte aigüe. Ceci étant c'est la maison de mes parents, pas la mienne et je dois respecter ça. Je ne peux donc pas trop m'immiscer dans leurs habitudes et tout débarrasser à grand coup de balai, même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque notez bien ! ahah.

C'est comme ça que j'atterris dans la cuisine, et plus précisément dans le placard à provisions

Aventurière, je décide de tout sortir sur la table afin d'avoir une vision globale du problème et là, j'en eu le souffle coupé. C'est inouï tout ce que peut abriter un si petit endroit, cela relève presque de la magie pure. Tout de suite, je pense au sac à main sans fond de cette chère Mary Poppins. 

Après inventaire, il s'avère que nous détenons pas moins de 5 paquets de riz différents, dont 3 (!) de risotto, des conserves de haricots rouges, jaunes, verts, une quantité incalculable de pâtes de toutes sortes, 3 paquets de flageolets, des lentilles, pois cassés, pois chiches... j'en passe et des meilleurs. J'arrête là la liste avant que vous ne tombiez raide assoupi sur votre tabouret ;)

A vue de nez, je pense que même en arrêtant de faire les courses pendant un an nous pourrions tenir un siège de plusieurs mois. C'est quand même extraordinaire, ce besoin d'accumuler, d'entasser, de racheter toutes ces choses que nous possédons déjà. Le plus souvent je ne pense pas que ce soit voulu, mais ils sont si bien cachés que ma maman oublie qu'il reste encore trois boîtes de flageolets dans le placard et en rachète une quatrième. 

De voir tout ça, ça m'a un peu dégoûtée. De penser à toutes ces ressources qu'il a fallu mobiliser pour produire ces aliments. Toute cette eau, ces machines, ce travail humain... 
Tout ça pour... rien, lorsqu'ils sont oubliés au fond d'un placard, abandonnés au bas d'un frigo ou jetés car trop dépassés pour être consommés. Bien sûr, il m'arrive aussi d'oublier un pauvre légume flétri et de le jeter, et je m'en veux terriblement après.

Ah le gaspillage alimentaire, ce fléau !

2 commentaires :

  1. Tu devrais lire la méthode KonMarie : La magie du rangement, ou déjà lire les résumés sur le web, comme mon article dessus :
    https://fjva.wordpress.com/2016/06/15/la-methode-konmari-la-magie-du-rangement/

    Elle fait le même constat et donne une méthode pour se désencombrer. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai entendu parler de son livre, je l'ai feuilleté mais il ne m'a pas attiré plus que ça.
      Pour ma part je ne pense pas avoir de problème avec l'encombrement, c'est plutôt le contraire ;) Néanmoins je vais aller voir ton article

      Merci pour ton petit mot

      Supprimer

Laisser un petit mot