samedi 13 août 2016

Calme plat


Vous la sentez, cette odeur de vacances qui pétrit la ville ? Ces rues désertées par les habitants partis pour d'autres contrées (pour peu que vous n'habitiez pas un lieu trop touristique, évidemment), ce calme plat qui habille de son silence le centre-ville, et pourtant les terrasses de café qui ne désemplissent pas, embaumant la bière et la limonade. Je m'amuse à parcourir ma ville, l'appareil photo à la main, comme si je ne la connaissais pas, et découvrir avec ravissement de jolis endroits pleins de fleurs.

Oh et puis il faut que je vous parle de cette saga que je ne lâche plus, et qui se boit comme du petit lait : Muchachas - en trois tomes- de Katherine Pancol. Je me rappelle mon prof de Lettres de prépa qui, un peu snob de la littérature, ne l'appréciait guère au début, qualifiant ses livres de "romans de gare" avant de se raviser et d'avouer que finalement, ils sont bien fichus ces bouquins ! C'est exactement mon avis. Ça vous remue, vous fait rire et pleurer, virevolter le cœur dans la poitrine et vous remet d'aplomb. Parfait pour l'été en somme.

Cette ambiance estivale me laisse un peu rêveuse, un peu perplexe. Mi-août, déjà ? Vous êtes sûrs ? Me sentir en même temps sur le qui-vive, une pointe d'excitation au creux du ventre, comme si un événement important se préparait. Une parenthèse enchantée, le calme avant la tempête.

Là, dans un petit coin de ma tête, je me prépare doucement à la nouvelle vie qui m'attend. Nouveau pays, nouvelle langue, nouveaux endroits à arpenter et à découvrir. Apprendre à vivre loin de lui, à sortir de ma zone de confort, parcourir cette ville qui sera la mienne durant quelques petits mois. Soulagée d'avoir enfin trouvé mon futur chez-moi, après plusieurs mois de recherches infructueuses et de nombreux mails sans réponse. Ouf, je peux souffler.

Et puis avoir hâte, un peu, d'être à la rentrée...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laisser un petit mot