samedi 8 octobre 2016

{Bullet Journal} Pourquoi je ne BuJotte pas


J'adore la jolie papeterie, les stylos à paillettes et possède dans mes tiroirs des carnets par dizaine (j'exagère à peine). Faire des listes est un de mes passe-temps favoris, tout comme essayer d'organiser ma vie le plus efficacement possible. Partant de là, j'aurais très bien pu tomber dans la marmite du Bullet Journal - vous savez, ce super-agenda qui aurait le pouvoir de vous rendre plus créatif/productif/efficace - et surtout chasser la procrastination, cette traîtresse ! Alors, pourquoi n'ai-je pas succombé à la tentation ? Pour plusieurs raisons, que je vais vous exposer ici.

A ce stade je ne pense pas nécessaire de vous expliquer en détail ce que c'est. Sauf à vivre reclus dans la forêt ou côtoyant peu les internets (ce qui est très louable, soit dit en passant)(j'adorerais en faire autant), il est très probable que vous le sachiez déjà. Sinon, il y a cet article très complet, et celui-là.

Déjà, il me paraît compliqué à mettre en place et difficile à tenir sur le long terme. Il nécessite d'y investir un peu d'argent, ne serait-ce que dans du matériel de base comme un joli carnet, de beaux stylos ou même quelques autocollants pour parfaire le tout. Bon je suis d'accord que ce n'est sûrement pas obligatoire, mais la tentation doit être grande de dépenser pour le rendre le plus mignon possible.

Pour moi, justement, ce carnet tient davantage de l'oeuvre d'art que de l'agenda véritablement utilitaire. Vous savez, cette chose tellement jolie que l'on n'ose pas utiliser, c'est à dire gribouiller-raturer-salir, de peur de tout gâcher. Il n'y a qu'à voir les superbes galeries de Bullet Journaux parfaitement tenus qui fleurissent sur le net (Instagram et Pinterest notamment), décorés avec le plus grand soin à base de superbes calligraphies et de dessins magnifiques. Leurs auteurs semblent passer plus de temps à s'occuper de la forme et l'exposer sur les réseaux sociaux qu'à s'en servir à proprement parler, et de l'utiliser dans leur vie quotidienne. D'ailleurs, n'est-ce pas ironique de consacrer autant de temps à une tâche sensée nous en faire gagner ?

En fait je considère ce genre d'agenda comme une sorte de "doudou" rassurant, un peu comme un journal intime qui recueillerait aussi bien nos listes de livres à lire, de films à regarder et de recettes à tester que nos états d'âme ou autres petites pensées personnelles. Je ne me verrais pas le transporter partout dans mon sac de peur de le perdre, ou bien de le consulter n'importe où aux vues et aux sus de tous. Or, c'est un peu la fonction d'un planner, d'être emmené et utilisé à n'importe quel moment...

Alors voilà, je ne tiens pas de Bullet Journal mais ça ne m'empêche pas d'admirer certaines magnifiques réalisations, comme je peux comprendre que ce système convienne à certaines personnes. D'ailleurs, peut-être qu'un jour - sait-on jamais - je changerai d'avis et que vous verrez sur mon blog un article "Comment j'ai finalement adopté le Bujo" ah ah. Allez, je ne pouvais pas vous laisser sans une vidéo qui m'aurait (presque !) convaincue :



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laisser un petit mot