samedi 26 novembre 2016

Éloge du bon vieux Gant de toilette


C'est étrange, de constater à quel point ce que ce l'on prenait jusqu'à présent pour une norme pouvait s'avérer en fait une petite lubie. Pas nécessairement personnelle non, mais tout du moins pas universelle non plus. 

Tiens, prenons l'utilisation du gant de toilette. 

Mes grands-mères en avaient une pile bien rangée dans l'armoire qui sent bon le linge propre, avec les serviettes, et quand j'étais encore un tout petit bébé pleurnichant ma maman me savonnait le corps au gant avant de me plonger dans le grand bain. Alors pour moi, il est comme un souvenir d'enfance. Naturellement je pensais que c'était une règle bien établie dans le monde, et que chacun l'utilisait pour se laver. Juste avant de découvrir qu'en fait, non, pas du tout, et je vous avoue que j'en ai été extrêmement surprise. C'est là que je me suis rendue compte qu'on prenait souvent sa façon de vivre pour une chose générale - ou du moins partagée par un grand nombre. C'est mon amoureux qui a ri, lorsqu'il m'a vue débarquer avec ces choses sous le bras, lui qui n'en utilise pas.

Ensuite j'ai tenté de comprendre comment on pouvait faire sans, je veux dire, c'est vrai, comment on fait sous la douche pour se savonner sans gant de toilette ? Pour se débarbouiller le matin, le visage encore fripé par l'oreiller ou une nuit de sommeil agitée, ou le soir après une journée à courir à droite à gauche ? Et la toilette de chat alors ? Bref, j'ai retourné la question dans ma tête mais je n'ai décemment pas trouvé de solution. Un jour j'ai essayé de me laver le visage avec les mains, pour voir. Mais pouah, j'ai trouvé ça vraiment bizarre.

Et puis à bien y penser, c'est un peu le gant de toilette qu'on essaye de nous (re)vendre, avec ces cotons démaquillants lavables qu'on nous fait passer pour LE concept révolutionnaire du zéro-déchet-dans-ta-salle-de-bain. Je n'ai rien contre, notez bien, mais ce n'est pas vraiment une nouveauté les gars.

Bref, peut-être que vous vous en fichez de mon histoire de gant de toilette, et je comprendrais tout à fait. Mais voilà, je serais curieuse de connaître votre avis dessus, et si vous l'utilisez.

4 commentaires :

  1. Chez nous le gant de toilette est un incontournable pour le débarbouillage ou un rafraîchissement rapide.
    Et ce que tu dis m'interpelle, parce que je me suis cousu des carrés démaquillants en éponge, avant de me rendre compte qu'en fait, c'est beaucoup moins pratique que le bon vieux gant de toilette de ma grand-mère ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah, au fond je savais bien que je n'étais pas la seule ! ;)
      A un moment j'ai aussi failli céder aux sirènes des carrés démaquillants (à défaut de les coudre moi-même), puis je me suis ravisée finalement. On cherche souvent à nous créer des besoins alors que c'est souvent facile de remplacer par ce qu'on a déjà...

      Merci de ton passage Cyan :)
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. Ah, mais non, le truc lavable, c'est pas du tout la même chose... ah, attends... euh?
    Ben oui, nous aussi on utilise des gants, mais ce n'est pas le cas en Angleterre par exemple, c'est là que j'ai découvert que ce n'était pas universel. On peut quand même savonner sans gant, mais ça enlève moins les peaux mortes (je suis aussi adepte du gant de crin, vivent les voyages au Maroc). J'avoue que j'utilise quand même aussi quelques cotons jetables, parce que des fois, on n'a plus de gants en stock...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah tu m'as bien fait rire ;)
      Pareil ici en Allemagne, mon coloc n'en utilise pas. Par contre ils en vendent encore dans les magasins donc bon... Oui c'est ça, sans gant le savonnage est moins efficace je trouve. Ah le gant de crin c'est encore autre chose ! Dans la même veine j'utilise la brosse pour brossage à sec aussi.
      Bonne soirée Anne ;)

      Supprimer

Laisser un petit mot