samedi 22 avril 2017

Cette semaine j'ai...


Eu l'impression de passer ma vie dans les trains à sauter d'un wagon à l'autre (mais c'était bien), suis passée devant des kilomètres de paysages et ai traversé la France en long avant de remonter tout au Nord. Apprécié ces quelques heures de vacuité forcée sans culpabilité, sans chercher à les combler davantage qu'en prenant et reposant à intervalles réguliers ma lecture en cours.

Pris le soleil en Corrèze et le vent en Normandie, et non le contraire - voilà qui aurait été étonnant. Visité des falaises et des jardins, appris à jouer aux échecs et à l'Awalé (c'est un petit jeu très simple et assez amusant qui vient du Togo, avec de jolies billes vertes qui poussent sur un arbre dans une longue boîte en bois qui s'ouvre en deux).

Me suis réjouie de l'arrivée de la rhubarbe sur les étals des marchés, et des petites crèmes au lait d'amande qui s'en sont suivies. J'avais beaucoup d'a priori sur la préparation de cette polygonacée, en fait c'est très simple : on coupe l'extrémité, on épluche/effile succinctement avant de couper en tronçons puis de laisser reposer une petite heure sous un doux manteau de sucre. Un peu long peut-être, mais pas compliqué. 

Donné une seconde chance à une oeuvre que je n'avais pas eu le courage de poursuivre il y a quelques années déjà, piochée dans ma bibliothèque personnelle un soir de désœuvrement. La maturité ou le recul ayant probablement fait leur oeuvre, ce roman de Camus est en fait une bonne surprise que je me plais à (re)lire. Un style austère et une écriture simple à la limite du dépouillement, des personnages qui ne laissent que très rarement transparaître leurs émotions.

Me suis préparée aux présidentiellesC'est un peu bête, mais je ne m'étais jamais trop intéressée à la politique jusqu'à cette année, laissant ça aux "autres". Trop compliqué à comprendre, à des années lumières de mes préoccupations quotidiennes... j'étais cette fille qui, lors de discussions entre amis, n'osait ouvrir la bouche de peur de dire des bêtises plus grosses qu'elle. Et puis, par la force des choses, il a bien fallu que je me familiarise avec le sujet et me renseigne sur les programmes des candidats (la force des choses étant un amoureux commentant à voix haute les programmes des candidats tout en me montrant des vidéos très bien foutues - Osons causer, pour ne pas les citer -) 

Ai gardé l’œil vissé au hublot miniature de mon appareil photo, essayant de capturer aussi souvent que possible des bribes de mon quotidien.

Retrouvez-moi également sur Instagram ou Twitter !

Et vous votre semaine ?

2 commentaires :

  1. Un bel avril chez toi !
    :)
    Cette semaine j'ai parcouru 600 km en voiture, vu le pont de Millau, me suis fait insulter au téléphone, ai maudit ma collègue, ai repris le travail et au envie de repartir aussitôt, me suis intéressée au Kaizen, ai décidé de moins manger sans y parvenir, me suis décidée définitivement à ne pas aller voter...
    Doux juin à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça en fait de la route ça ! On n'imagine pas toutes ces petites choses qu'on vit en une seule semaine
      C'est quoi le Kaizen ? Je connais le magazine... mais ce à quoi tu fais référence a l'air différent
      Belle soirée à toi !

      Supprimer

Laisser un petit mot